Centre SLA

Sclérose Latérale Amyotropique

La clinique du motoneurone

(Centre de référence)

Après les états généraux de la SLA en 2002, et grâce à l'action résolue de l'ARSLA, association nationale d’aide aux malades et de soutien à la recherche, des fonds destinés à financer des centres dits de compétence, ont été débloqués par le ministère. En 2003 et 2004, 17 centres seront ainsi créés. En 2017, 6 centres sont reconnus référents sur la maladie en France, dont Montpellier. 2 centres sont créés, outre-mer, pour un total de 19 centres SLA actuellement.

Les centres de référence (Lille, Limoges, Marseille, Montpellier, Nice, Paris, Tours) ont pour but :

  • De permettre la réalisation d'un diagnostic le plus précocement possible
  • D'optimiser la prise en charge des patients (dans et hors de l'hôpital) dans une approche multidisciplinaire
  • De former les soignants (dans et hors de l'hôpital)
  • D'organiser la recherche dans leur région

Le centre de référence de Montpellier accueille 140 nouveaux patients chaque année, et assure le suivi de plus de 400 patients de façon régulière.

L’équipe du centre est constituée par 14 personnes : 4 neurologues, 2 infirmières, 2 ingénieurs de recherche, 1 secrétaire, 1 assistante sociale, 1 ergothérapeute, 1 psychologue-neuropsychologue, 1 aide-soignante et un cadre de santé.

Nous travaillerons avec vous pour éviter les facteurs aggravants, prévenir et traiter les complications, permettre de vous adapter vite et au mieux aux handicaps, aider à mettre en place les aides sociales existantes, et vous soutenir, vous et votre entourage.

Le centre agit en étroite collaboration avec les autres centres français et avec l’association nationale ARSLA, dont il accueille un pool de matériel destiné au prêt pour les patients.

L’originalité de notre action

5 demi-journées de consultation multidisciplinaire par semaine

Réunions de concertation pluridisciplinaires, l’une clinique et l’autre génétique.

Mise en place de séances d’hypnoanalgésie.

Parc de matériel, permettant souvent au patient de repartir avec celui qui est nécessaire. Ce matériel est géré en coordination avec l’ARSLA.

Plateforme nouvelles technologies pour les handicaps lourds, l’usage de l’informatique, l’aide à la communication, grâce à un financement de l’ARSLA.

Programme d’éducation thérapeutique pour les patients et leurs aidants.

Tous les patients qui l’acceptent sont inclus dans un de nos programmes de recherche.

Action de recherche en lien étroit avec les chercheurs de l’INSERM U1051 (Dr Raoul, Neurobiologie, Pr Lumbroso, Biochimie et Génétique moléculaire, Pr Vincent, Immunologie).

Priorité de notre recherche à la découverte des causes de la maladie et de nouveaux traitements.


En 2003 puis 2004, deux circulaires vont définir le cahier des charges pour la création de 17 centres SLA en France. C'est une organisation unique pour la France et pour la SLA dans le monde.

Un budget est attribué aux centres selon le nombre de patients suivis, permettant au centre de Montpellier de compter à ce jour 15 professionnels, temps plein ou temps partiel, qui interviennent dans le cadre de la consultation multidisciplinaire.